Fermé aujourd'hui.

Endodontie

De l’extérieur vers l’intérieur, la dent est constituée de trois couches de tissus : l’émail, la dentine et la pulpe. Cette dernière contient des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins qui maintiennent la dent en vie.

Même si elle semble bien isolée, la pulpe n’est pas à l’abri de la contamination. Si elle n’est pas soignée, l’extraction éventuelle de la dent pourrait s’avérer essentielle. C’est ici que l’endodontie entre en jeu.

Qu’est-ce que l’endodontie?

Cette discipline vise à traiter les inflammations et les infections à l’intérieur de la dent, notamment dans la chambre pulpaire et le réseau canalaire. L’intervention la plus commune à cette sphère de pratique est le traitement endodontique, aussi appelé traitement de canal.

Les facteurs de risque

La pulpe dentaire risque l’irritation, l’inflammation ou l’infection à partir du moment où elle est exposée à l’environnement externe.

Le recours à la thérapie canalaire peut être indiqué dans ces situations :

  • Dent affectée par une carie profonde
  • Dent cassée
  • Traitement dentaire majeur qui rend la pulpe vulnérable
  • Obturations endommagées
  • Hygiène buccale déficiente

D’autres facteurs peuvent entraîner l’irritation de la pulpe, comme un traumatisme ou un changement dans votre alimentation.

Un symptôme courant qui indique qu’elle est endommagée est la douleur. Elle peut vous garder éveillé la nuit et être stimulée au contact du froid ou du chaud. La difficulté ou l’impossibilité de mastiquer avec la dent atteinte est un autre signe. L’enflure peut aussi être présente.

Dans les cas de traumatisme, comme un impact direct au niveau de la bouche, la dent pourrait s’assombrir.

La procédure

Lorsque la condition clinique est établie et que le traitement canalaire est indispensable, nous vous informerons de la procédure et des résultats attendus.

Le traitement endodontique est une chirurgie mineure courante pratiquée sous anesthésie locale. Une fois l’intervention complétée, la dent est restaurée au moyen d’une obturation permanente ou d’une couronne, selon l’état de la partie restante.